Interview de Jean Claude RIBERT (Fédération Française de Sport Adapté)
28/02/2007 à 22:59:20
 {mosimage} Peux-tu te présenter en quelques phrases ? Je m’appelle Jean-Claude Ribert, mes missions au niveau du Sport...
 
 


 {mosimage}
Peux-tu te présenter en quelques phrases ? 

Je m’appelle Jean-Claude Ribert, mes missions au niveau du Sport Adapté (www.ffsa.asso.fr) ont commencé il y a quelques années. J’ai débuté dans le milieu éducatif en 1980 dans les Landes, puis j’ai essentiellement travaillé avec comme support l’activité physique et Sportive Adaptée. Donc voilà, depuis 1980, ça fait un petit bout de temps que je traîne sur les terrains, pour m’occuper de personnes déficientes intellectuelles. Ça fait 27 ans et tout va bien.

Comment en es-tu venu à l’éducation spécialisée et plus particulièrement au Sport Adapté ?

D’abord Sportif moi-même, j’ai débuté en athlétisme depuis mon plus jeune âge, puis j’ai participé à quelques championnats de France jeunes, de minime à junior, où j’ai réalisé quelques performances intéressantes au niveau personnel mais très vite, l’activité individuelle m’a un peu laissé sur ma faim et je  me suis mis au Basket en junior 2ème année. Depuis je joue et je suis devenu dirigeant il y a pas mal de temps. Pour moi le Basket est le Sport référence, le Sport le plus complet en matière d’éducation pour les personnes déficientes. Le support Basket est un des supports les plus riches au niveau collectif, au niveau entraide. Après si on veut parler plus d’éducation, il y a sur le terrain, des limites à ne pas franchir, les retours en zone, la zone restrictive de la raquette, etc... En fait, il y a vraiment matière pour construire la personnalité des Sportifs de Sport Adapté et à mon sens, le Basket est l’activité n°1.  

 

{mosimage}
Joues-tu toujours ?

Oui je joue toujours (Clubs Sportif Barcelonais), c’est purement affectif. Il y a 20 ans, je jouais en Pré nationale dans un petit village du Gers, et sur un retour de soirée, un de nos coéquipier s’est tué en voiture, 20 ans après, on a décidé de se retrouver au tour de notre passion le Basket, en remontant l’équipe de l’époque, nous sommes devenus champions du Gers avec une équipe de joueurs plutôt âgés, on joue dans un championnat classique, et pour la 2ème saison consécutive, nous sommes champions  du Gers.   

 

{mosimage}
Quelles fonctions occupes-tu au niveau du Sport Adapté ?

Je suis président au niveau Basket, du Comité Départemental des Landes.

J’en suis devenu président à la demande des instances dirigeantes de la Jeunesse et du Sport, et du Conseil Général des Landes Mon prédécesseur était un directeur qui partait à la retraite. Il m’a été proposé de prendre la suite et de promouvoir l’activité physique et Sportive dans ce département.

J’occupe aujourd’hui un poste d’éducateur Sportif départemental salarié du Conseil Régional. C’est un service qui n’existe nulle part ailleurs, et on aimerait bien que ça fasse des émules, que les autres collectivités locales ou territoriales, développent les éducateurs Sportifs, professionnels pour s’occuper de personnes déficientes, on est le seul service en France à avoir des professionnels pour s’occuper de personnes déficientes.

 

{mosimage}
Ensuite je suis président de la Ligue Aquitaine du Sport Adapté, au niveau du Basket je suis ce qu’on appelle un DFS (Directeur Sportif Fédéral) et j’ai à ma charge l’activité Basket au niveau national pour le Sport Adapté. Et une petite mission supplémentaire (c’est la cerise sur le gâteau), je m’occupe des équipes nationales garçons et filles je coache le groupe France masculin et féminin ce qui permet d’avoir un ailleurs, et de quitter un peu la routine professionnelle. C’est le même public mais on peut travailler avec une envergure différente et il n’est pas inintéressant de côtoyer l’Europe, de constater le travail qui est fait dans les autres pays,  quelle dynamique il y a, c’est pas la même qu’en France, et c’est riche d’avoir des échanges au niveau international . 


Y a t il des diplômes spécifiques pour s’occuper d’une équipe en Sport Adapté ?

Sur le championnat de France, il y a 41 équipes, 5 championnats ouverts, et les coaches des équip
es sont essentiellement des éducateurs spécialisés. En fait la base de leur travail, est et reste l’éducation des personnes dont ils ont la charge, et le levier est le Sport avec toutes les valeurs qu’on rencontre dans le Sport en général, respect de la personne, maîtrise de soi, dépassement de soi, et bien sûr toutes les fonctions vitales (cardiovasculaires etc.) Nous ce qu’on dit quand on est éducateur spécialisé, on se sert du Sport pour que les personnes dont on a la charge soient mieux intégrées, et socialement soient reconnues comme des Sportifs à part entière. Donc, le levier Sport est un moyen de faire s’épanouir les personnes dont on a la charge. 
 

{mosimage}
Trouves-tu que le Basket et le Sport Adapté en général soit assez médiatisé en France et
notamment dans la Région ?

En fait, médiatisé, on ne peut pas parler d’impact médiatique de nos jours. Là encore la convention va nous aider car par exemple si sur un BO d’un comité FFBB il y a les tournois, et/ou les brèves de Sport Adapté, qui sont annoncés, ça va forcément nous aider, ça incitera peut-être les quotidiens locaux à s’intéresser plus à nous. Nos Sportifs pourront être plus reconnus en tout cas et plus connus du Grand Public. Aujourd’hui on a beaucoup de progrès à faire sur cet aspect là des choses, et on évolue très souvent dans la confidentialité. C’est bien dommage mais bon ça fait 25 ans que je le vis. Nous, nous parlons plus de « respect de la personne » dans le sens noble du terme et travaillons plus sur une telle  valeur ainsi que sur une valeur d’intégration de nos Basketteurs. Si on peut avoir un plus en étant médiatisé ça ne sera que du bonheur.

Lors du Championnat de France en juin dernier nous avions contacté la presse, mais il y a des événements Sportifs qui nous dépassent comme la coupe du Monde de foot, la finale de Rugby etc… malgré cela, il faut rester confiant. 

 

{mosimage}
Comment se déroulent les compétitions durant la saison ?

Il y a des championnats locaux, régionaux ou départementaux. Suite à ces championnats, les équipes s’inscrivent au Championnat de France. Une des particularité de notre fédération, ce n’est pas une fédération verticale dans le sens de la performance, notre mission essentielle étant une dimension éducative, la performance pour la performance n’est pas la seule composante pour nous, bien sûr qu’il y a des classements, bien sûr qu’il y  a des premiers, des qualifications avec des phases finales, demi et quart de finale en remontant jusqu’au titre. En fait nous fonctionnons comme une fédération classique, il y a un classement intégral et de la première à la dernière, toutes les équipes sont classées, ce qui a une importance pour nous. Ça nous permet d’avoir une dimension éducative, mais pour relativiser les choses et pour que chacun y trouve sa place. Ce n’est pas parce qu’une équipe est dernière d’un classement, que ces membres ne se sont pas accomplis comme Sportifs, qu’ils n’ont pas réalisé des choses mesurables et quantifiables pour tout le monde.

Quant aux championnats de France, ils ont lieu tous les ans dans une région différente. En 2005, ils avaient lieu en Auvergne (Vichy), en 2006 c’était à Pau, cette année, on continue le tour de France, et ce sera dans les Vosges. 

 

{mosimage}
T’intéresses-tu aux championnats plus classiques de Basket ?

Oui, c’est mon Sport favori, En tant qu’éducateur spécialisé, on y construit beaucoup de chose, on peut s’appuyer  sur les vertus de ce Sport, pour faire s’épanouir une personne. Mais j’aimerai aussi parler du Sport et du Basket à la FFBB, on a monté en Aquitaine, et on s’y intéresse de très près, il y a quelques années la base de toute une rencontre régionale comme sur un championnat FFBB et tous les matchs du championnat d’aquitaine de Sport Adapté Basket, sont sur des supports FFBB. Je vais faire un peu de chauvinisme et j’espère que mes propos seront cités, comme ça nous n’aurons plus qu’un championnat régional avec des supports dans les 5 départements de la Région, les landais, notamment Monségur, Horsarrieu et le Stade Montois, sont le support de nos journées régionales,

Le club FFBB participe à l’organisation de la journée, en tant qu’arbitre, OTM, buvette, etc…

En tout cas, nous faisons partie intégrante de la famille Basket sur le support FFBB et on finit toujours par un match de Sport Adapté en levée de rideau du championnat national. Que ça fasse des émules, qu’il y en ait partout en France.  


{mosimage}
Peux-tu nous parler de la convention de partenariat signée  le 10 juin dernier à Pau entre la
FFBB et le FSA ? 

ass="MsoNormal" align="justify"> Ce fut un grand moment. Cette convention a été signée  lors de la soirée de gala du championnat de France de Sport Adapté par le  Président de la Fédération de Sport Adapté Yves Foucaud et le représentant de Yvan Mainini président de la FFBB : le président de la Ligue Féminine M. Siutat.

Cela va faciliter les choses au niveau de l’intégration du Basket Adapté sur le support FFBB. Elle assurera une meilleure collaboration entre les deux fédérations, puisqu’au niveau des fédérations, des formations, au niveau des OTM et des arbitres, il pourra y avoir un échange et ce, décliné sur le plan local jusqu’au plus profond de nos clubs. Ce qui veut dire par exemple qu’il est tout a fait possible que dans un club affilié FFBB il y ait une section Basket affilié à Sport Adapté, que nos sportifs Sport Adapté puisse s’entraîner dans la même salle que ce club, puissent avoir un créneau au même titre que les autres joueurs . 

 Comment se déroule l’arbitrage du championnat Sport Adapté ?

En championnat Sport Adapté, il faut que ce soit les éducateurs qui connaissent le mieux l’activité qui prennent le sifflet, ça m’arrive souvent de mettre le sifflet dans la bouche à 9H et que je l’enlève à 17 H  et que je siffle tous les  matches de bien des tournois. A Pau ce fut un plaisir de travailler avec la CDMC 64 qui a plus que collaboré puisque tous les OTM et les arbitres ce championnat de France Sport Adapté, soit 41 équipes réparties dans 9 salles, pendant 5 demi-journées, sont tous des arbitres officiels FFBB  de la CDAMC 64 aidés de quelques landais.

C’est pour ça qu’il est important qu’il y ait une convention, qu’il y ait réciprocité, entre les deux fédérations, qu’on puisse s’aider, qu’on puisse collaborer à notre niveau, qu’on puisse donner et recevoir les uns et les autres y compris dans l’organisation et la tenue des tournois, et que nous fassions partie intégrante de la famille du Basket.

En fin de saison, les arbitres nous ont dit avoir pris beaucoup de plaisir à  siffler du Sport Adapté.

Ça aide à relativiser, il n’y a pas d’élitisme, c’est autre chose, c’est le Basket autrement, il faut venir à Sport Adapté pour retrouver les valeurs du Sport et ça recentralise bien des choses  et en cette période de fin de saison où on est tourné vers des mutations et des tractations qui dépassent l’entendement, au Sport Adapté on a pas tout ça et c’est très bien ainsi. 


{mosimage}
Puisqu’il n’y a pas de recrutement, comment se monte une équipe de Sport Adapté ?

Souvent  les équipes sont issues du milieu médico-social  et en fait c’est l’institution qui a son club Basket de Sport Adapté . 
Penses-tu que les Sportifs de Sport Adapté ont les mêmes droits et les mêmes devoirs que les Sportifs de fédérations traditionnelles ?

Aujourd’hui entre les deux Sportifs il y a un petit fossé et on va se dépêcher de le combler grâce à la collaboration des 2 Fédérations, c’est vrai qu’il y a des choses à dire mais je crois que les Sportifs ne le vivent pas mal. Les Sportifs il n’y a qu’à les voir, c’est que du bonheur et ce fut plein sourire sur toutes les salles du dernier championnat de France. C’est la meilleure réponse et elle vient des Sportifs. Après le reste … Ce qu’en font le public, les personnes dites ordinaires, on s’en moque un peu. Pour nous le plus important est que les sportifs de Sport Adapté s’accomplissent avec leur activité favorite. Après il y a quelques démarches personnelles, quelques initiatives qui font que la sensibilité de tel ou tel joueur fait que l’on a quelqu’un de connu qui vient, par exemple, comme Thierry Rupert qui est venu faire l’entre-deux du match de gala de D1. Ça nous arrive parfois d’avoir un coup de main d’un grand Sportif. 

 

{mosimage}
Ça arrive souvent ?

Non ç a n’arrive pas assez souvent mais ça nous touche et nous fait plaisir  

Interview express (avec possibilité de donner des explications et d’utiliser un joker.  

- Joueuse préférée

Ma référence au niveau joueuse c’est Made
leine d’Engremont-vaillant ; 72 sélections, (Mado
la kiné du Sport Adapté)

- Joueur préféré

Sans aucune hésitation, Freddy Hufnagel 

- Coach préféré

Yves Baratet à l'époque à Valence sur Baïse, aujourd'hui à l'ASVEL

- Une salle préférée

Sans aucune hésitation La Moutète   

- Dunk ou 3 points ?

Tir en course

- un dirigeant

Guy Lafitte, ancien champion de saut à la perche qui fut mon prof de Sport et c’est sûrement grâce à lui que je suis devenu éducateur spécialisé et que je m’occupe de gens différents.

- un public

Celui de la Moutète avec 3ème mi-temps chez Moulia

- musique préférée

Léa, Toto

- un film

Le dîner de cons

- un livre

La forme olympique de Claude Serre (dessins humoristiques)

- ton meilleur souvenir

J’espère qu’il est à venir, j’en ai énormément, mais je crois qu’un des meilleurs est ce que nous avons vécu fin mai 2006. Ça a duré un week end, on a organisé une manifestation qui s’appelle lise : près de 150 personnes se sont succédées sur cette manifestation, c’est le moment phare qui me vient de suite à l’esprit

- Basket européen ou NBA ?

Européen sans nul doute

-   un arbitre.

Jean-Charles Roman

 
Les news
Retrouvez-nous sur Facebook Suivez-nous sur Tweeter Abonnez-vous à notre flux d'informations
     
 
Les partenaires du Comité départemental de Basket du 64
 
  • Elan Béarnais Pau Lacq Orthez
  • Crédit Agricole Pyrénées Gascogne
  • BK Sports
  • FFBB
  • Ligue Nouvelle Aquitaine
  • Elan Béarnais Pau Lacq Orthez
  • Crédit Agricole Pyrénées Gascogne
  • BK Sports
  • FFBB
  • Ligue Nouvelle Aquitaine
  • Elan Béarnais Pau Lacq Orthez
  • Crédit Agricole Pyrénées Gascogne
  • BK Sports
  • FFBB
  • Ligue Nouvelle Aquitaine